user-profile-img

Cybert Satellite (CyberSatelli

@cybertsatellitee3xgr8hff6• May 12, 2022open-state

27 - Bref. J'ai recouché avec mon ex.

snapshot

0:50

-

27 - Bref. J'ai recouché avec mon ex.www.youtube.com

user-profile-img

Cybert Satellite (CyberSatelli

@cybertsatellitee3xgr8hff6• May 12, 2022open-state

14 - Bref. Mes parents divorcent.

snapshot

0:17

-

14 - Bref. Mes parents divorcent.www.youtube.com

user-profile-img

Cybert Satellite (CyberSatelli

@cybertsatellitee3xgr8hff6• Apr 29, 2022open-state

Repenser l'économie et son enseignement : un thème qui fédère les étudiants européens | Cairn.info

De nombreux chercheurs ont en outre étudié plus spécifiquement les systèmes d'évaluation de la recherche en économie et les procédures de recrutement des professeurs. En Angleterre, Frederic Lee et ses collègues ont ainsi montré l'incapacité des départements d'économie à inclure dans leurs recherches et leur enseignement un autre paradigme que le paradigme dominant [5][5]Voir, par exemple, Lee, Frederic, 2007, "The Research…. Donald Gillies, toujours en Angleterre, a dénoncé les systèmes d'évaluation de la recherche qui, depuis 1986, ont le pouvoir de définir ce qu'est la "bonne" économie et contribuent à conforter la position de l'économie "mainstream" tout en affaiblissant plus encore les courants déjà minoritaires [6][6]Voir sur http ://et.worldeconomics…. En France, une étude de l'Association française d'économie politique s'alarme de la fin du pluralisme dans les départements d'économie : entre 2000 et 2004, les économistes hétérodoxes représentaient 18 % des nouveaux recrutements, chiffre qui tombe à 5 %, c'est-à-dire 6 hétérodoxes sur 120 postes de professeurs, pour la période 2005-2011 [7][7]Voir sur….

-

Repenser l'économie et son enseignement : un thème qui fédère les étudiants européens | Cairn.infowww.cairn.info

user-profile-img

Cybert Satellite (CyberSatelli

@cybertsatellitee3xgr8hff6• Apr 28, 2022open-state

Pour un pluralisme dans l'enseignement de l'économie | Cairn.info

Précisons également que nous ne remettons pas en cause l'apport des mathématiques, de la modélisation et des méthodes quantitatives dans l'économie. Mais nous critiquons leur hégémonie et l'absence de réflexivité sur ces outils.

-

Pour un pluralisme dans l'enseignement de l'économie | Cairn.infowww.cairn.info

user-profile-img

Cybert Satellite (CyberSatelli

@cybertsatellitee3xgr8hff6• Apr 28, 2022open-state

Pour sortir du mainstream économique - La science économique, une science entre auto-légitimation et croyance - Revue Politique et Parlementaire

Dans un tel contexte, nous ambitionnons dans ce long article, d’expliquer les processus par lesquels cette approche de l’économie parvient, est parvenue à se parer des atours de la science, à se vanter de savoir, de prévoir, d’être du côté de la vérité, de la neutralité et d’une sorte de naturalité. Il n’en est pourtant rien.

Légitimé par l’usage des mathématiques, le discours scientifique sur l’économie introduit alors le marché comme instance de déchiffrement, et donc de mesure de l’économie.

Ainsi s’explique la pétition lancée par l’AFEP (Association Française d’Economie Politique) pour le pluralisme en économie faisant suite à l’enquête quantitative menée en France entre 2000 et 2011 que les hétérodoxes sont très minoritaires : sur les 209 professeurs recrutés sur la période, 84,2 % dédient leurs recherches au courant dominant de la science économique. 5,3 % sont (plutôt) des historiens de la pensée économique (HPE) ; et les 10,5 % restants sont hétérodoxes1.

-

Pour sortir du mainstream économique - La science économique, une science entre auto-légitimation et croyance - Revue Politique et Parlementairewww.revuepolitique.fr

user-profile-img

Cybert Satellite (CyberSatelli

@cybertsatellitee3xgr8hff6• Apr 27, 2022open-state

Vers une association d’économie politique hétérodoxe ?Entretien avec Nicolas Postel et Richard Sobel

Nicolas Postel : Pour nous, l’institutionnalisme est un point d’ancrage commun, qui se veut rassembleur. Ce n’est donc pas une théorie générale, mais plutôt un paradigme, un ensemble de prémisses concernant l’objet étudié et une épistémologie commune qui mobilise au fond, sans doute, une position ontologique assez ancienne supposant que le propre de l’homme est d’agir et que le propre de l’action et de faire apparaître de la nouveauté, comme le souligne Hannah Arendt dans La condition de l’homme moderne

bref, pas d’humain et pas d’histoire, ou encore, pour le dire dans la terminologie de Cornélius Castoriadis, pas de social-historique

-

Vers une association d’économie politique hétérodoxe ?Entretien avec Nicolas Postel et Richard Sobeljournals.openedition.org

user-profile-img

Cybert Satellite (CyberSatelli

@cybertsatellitee3xgr8hff6• Apr 27, 2022open-state

Économie et (autres) sciences sociales : disciplines et indisciplines | Cairn.info

elle ne semble pouvoir tolérer aucune extériorité théorique, ne permettre aucune collaboration théorique avec d’autres disciplines des sciences sociales, et n’autoriser que des collaborations techniques.

-

Économie et (autres) sciences sociales : disciplines et indisciplines | Cairn.infowww-cairn-info.ressources-electroniques.univ-lille.fr

user-profile-img

Cybert Satellite (CyberSatelli

@cybertsatellitee3xgr8hff6• Apr 24, 2022open-state

Qu’est-ce que l’hétérodoxie économique ? | Cairn.info

Rares sont les économistes dissidents qui se désignent comme hétérodoxes. Ils se disent plutôt keynésiens, institutionnalistes, régulationnistes, schumpétériens ou marxistes, et proposent des concepts, outils et modèles alternatifs à ceux du courant dominant. Ce dernier, qui se nommait hier néoclassique et s’est aujourd’hui beaucoup diversifié, affirme posséder seul les caractéristiques d’une science.

Par contraste, chacune des approches pluralistes cerne l’une des composantes des enchaînements à l’œuvre. Les keynésiens montrent, preuves statistiques à l’appui, que le principe de la demande effective explique l’échec des politiques d’austérité, d’autant plus que celles-ci se développent simultanément dans tous les pays européens. Les postkeynésiens livrent une analyse convaincante des emballements spéculatifs qui se sont succédé depuis la décennie 1990 et qui découlent de l’essor de marchés financiers déréglementés au détriment d’une intermédiation par les banques. Les néoschumpétériens introduisent le temps long de la diffusion de chaque nouveau paradigme technologique et des transformations organisationnelles qu’il implique. Les chercheurs inspirés par Marx rappellent que la répétition des crises constitue l’une des caractéristiques du capitalisme, un temps contenues par le pouvoir de négociation acquis par les salariés au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Enfin, les approches institutionnalistes suggèrent que le progressif désajustement d’un régime socioéconomique peut déboucher sur une crise structurelle qui marque l’impossibilité d’un retour au passé.

-

Qu’est-ce que l’hétérodoxie économique ? | Cairn.infowww-cairn-info.ressources-electroniques.univ-lille.fr

user-profile-img

Cybert Satellite (CyberSatelli

@cybertsatellitee3xgr8hff6• Apr 24, 2022open-state

Introduction | Cairn.info

Ce courant n’est pas unifié, mais il est constitué par diverses analyses qui ont en commun d’étudier les rapports entre économie et société.

-

Introduction | Cairn.infowww-cairn-info.ressources-electroniques.univ-lille.fr

user-profile-img

Cybert Satellite (CyberSatelli

@cybertsatellitee3xgr8hff6• Apr 24, 2022open-state

Les économistes pensent-ils tous la même chose? - L'Express L'Expansion

Le problème, aujourd'hui, est que cette pensée dominante est devenue une orthodoxie qui n'accepte plus le débat critique et exclut les courants théoriques qui ne lui conviennent pas. S'y opposer conduit à s'exposer à l'ostracisme et au rejet sous différentes formes, comme peuvent en faire l'expérience un blasphémateur ou un hérétique.

-

Les économistes pensent-ils tous la même chose? - L'Express L'Expansionlexpansion.lexpress.fr